7 secrets pour ne plus se sentir débordé

stencil.default (10)

J’adore jardiner, apprendre de la nature et pouvoir faire des erreurs. Car oui, la nature pardonne (et très souvent de mon côté!). Pour ceux qui ne me connaissent pas, je fais du bénévolat à l’école de mon fils. Je suis responsable du jardin scolaire avec l’aide de parents bénévoles. Nous organisons différentes activités horticoles tout au long de l’année. Je réserve toujours une session avant la fin des classes pour expliquer au comité de jardin l’importance d’enlever les mauvaises herbes au jardin durant l’été. Car ce sont les parents qui s’occupent du jardin durant la saison estivale. Je leur demande majoritairement d’effectuer 1 tâche de 1 à 2 fois durant l’été: Désherber… C’est tout.

Pourquoi me demandez-vous?

Et bien, il y a quelques années lorsque nous avons débuté, cette tâche faisait partie d’une multitude d’autres tâches et elle était souvent oubliée ou négligée. Résultat? À l’arrivée des élèves en septembre, nous avions une grosse corvée à faire pour nettoyer tout ça et je me retrouvais pour la plupart du temps seule car les parents n’étaient pas disponibles. En plus, étant donné que les mauvais herbes avaient pris le dessus, les plantes potagères ne poussaient pas à leur plein potentiel et les récoltes étaient moindres.

Aujourd’hui?

  1. Nous avons installé un système d’irrigation au jardin, donc plus besoin de s’occuper de l’arrosage.
  2. Nous prenons le temps d’ajouter une bonne couche de paille et de paillis dans nos jardins pour limiter la prolifération des mauvaises herbes.
  3. On planifie religieusement un 15 à 30 minutes de désherbage par parent 2 fois par semaine pour s’assurer que les mauvaises herbes ne prennent pas le dessus.

Résultat?

Le jardin est magnifique. Les plantes poussent à merveille, les parents sont heureux du résultat et les élèves profitent des récoltes. Et pourtant, nous travaillons beaucoup moins qu’avant…

Pourquoi je vous dis tout ça?

La corrélation au travail est similaire : on devient tous surchargé de temps en temps (pas mal souvent de mon côté J). Nous avons tendance à ajouter trop de tâches dans notre calendrier. Je crois que la nature des choses, est qu’on doit généralement couper, faire du ménage - désherber notre calendrier. Un peu comme lorsqu’on jardine. Il va toujours y avoir du temps de façon régulière ou nous allons nous sentir débordé. Ça fait partie de la nature. Nous devrons alors couper et faire du ménage. La dernière fois où je me suis sentie débordée est ce matin! Le printemps est le début du jardinage dans les écoles, les demandes augmentent au travail avec les nouveaux projets qui débutent, et j’ai de la difficulté à dire non. Donc, je me rend compte que mon calendrier est plein!!!

Quoi faire alors lorsque ça nous arrive? Et bien, voici 7 secrets pour vous aider vous aussi à « désherber » votre calendrier. Bon jardinage!

Secret #1 : Accepter la responsabilité.

Si vous vous être trop commis et vous vous sentez débordé et surchargé, acceptez le fait que vous vous êtes rendu dans cette situation de votre propre chef. On ne peut pas jouer à la victime ici. Nous sommes en contrôle de nos décisions. On peut déléguer, négocier, peu importe, mais nous devons cesser de jouer à la victime. Tout commence ici. Pour changer, on doit accepter la responsabilité. Le changement commence ici.

Secret #2 : Confronter ses peurs

Pour certain (totalement pour moi), nous nous commettons trop parce que nous avons peur de dire non. Être courageux c’est de pouvoir regarder une personne dans les yeux et dire non. Si je suis entrepreneur et que je dis non à un gros client, peut-être qu’il ne me considérera plus la prochaine fois? Si je suis un coach et que je dis non à cette personne, peut-être que je n’aurai plus de contrats? Il y a un temps où nous devons confronter. Prendre un moment et se demander « quelles sont mes peurs? Quelles peurs dictent ce comportement? ».

Secret #3 : Reconnaître que c’est temporaire

Reconnaitre que c’est temporaire – que ça va passer. Ex : Le printemps est une saison très occupée car les écoles démarrent les jardins scolaires – beaucoup d’activités se passent. Au travail, les nouveaux projets démarrent et c’est la folie. Il faut réaliser que dans 45 à 60 jours, ce sera terminé et je pourrai prendre une pause si je veux! C’est facile de penser que ça durera pour toujours… Il est bon de se donner des objectifs pour savoir lorsque ce sera terminé. Et surtout, célébrer cette pause!

Secret #4 : Faire de la place dans son calendrier

Désherber son calendrier régulièrement pour se concentrer sur l’important est primordial.

Le fait d’être débordé, surchargé est qu’on a trop accepté d’engagements. C’est un problème de planification. Il faut prendre le temps de regarder son calendrier. Si vous vous retrouvez dans cette situation, tentez de négocier un délai dans certaines tâches pour libérer de la place. Avant de continuer, je veux mettre l’emphase sur le fait qu’il faut tenir ses promesses. Lorsqu’on dit oui à quelqu’un, on doit livrer la marchandise. Mais si on se rend compte trop tard que notre calendrier est plein, on doit tenter de remettre une tâche – négocier une date ultérieure ou modifier son horaire. Ex : Regarder votre calendrier et décider : est-ce qu’il y a des tâches qui peuvent être déplacées, déléguées à un collègue ou un membre de votre équipe?

Secret #5 : Faire la prochaine tâche importante

Seulement 3 tâches doivent être compléter dans ma journée. Je commence par la première tâche, ensuite la 2ième et finalement la 3ième. Se tracasser sur tout ce que nous devons faire n’est pas productif.  Plus vous avez de tâches à faire sur votre liste, plus votre niveau d’anxiété augmente. Au lieu de faire une liste de 50 tâches, attardez-vous à vos 3 tâches les plus importantes. Ensuite débutez par la première et ne passez à la 2ième tâche que lorsque la première est terminée. J’aime bien cette citation pour illustrer ce secret :

Sois comme un timbre, colle à une chose jusqu’à ce que tu arrives à destination” – Josh Billings

Secret #6 : J’adore celui-ci : Dormir suffisamment

Lorsqu’on est fatigué, c’est très difficile de se concentrer et de sortir des résultats. On pense souvent que lorsqu’on a beaucoup à faire, on a tendance à couper nos heures de sommeil. Mais en fait, c’est le contraire. Prendre l’habitude d’aller se coucher tôt et de se lever tôt, me rend totalement pleine d’énergie. Couchez-vous de bonne heure. Une autre belle habitude est de prendre un 20 à 30 minutes de repos si vous le pouvez après le dîner. Je prends parfois des siestes de 30 minutes durant mon heure de lunch.  Et savez-vous quoi? Je suis doublement productive durant l’après-midi!

Secret #7 : Décider de changer.

Je ne pouvais pas continuer à mon ancien rythme, la maladie est apparue au bon moment… N’attendez pas que la maladie frappe chez vous aussi pour décider de changer. À la fin de la journée, c’est votre choix et c’est mon choix. Personne ne va prendre la responsabilité de vous créer de la place dans votre vie. Tout le monde essai d’avoir le maximum de vous. Pour vos éloigner de cette surcharge et de ce sentiment, vous devez vous créer des barrières pour vous faire de la marge – pour respirer un peu.

Alors sur ce, je vous souhaite un bon désherbage!